Tout ton portrait, Isabel Wolff

Tout ton portrait

tout-ton-portrait-1.jpgTitre : Tout ton portrait

Auteur : Isabel Wolff

Genre : littérature étrangère

Citation : "-  il a dit des trucs très désobligeants sur ma soeur, et en plus, il était évident qu'il fréquentait déjà la femme à qui il parlait au téléphone. D'où mon aversion pour lui."

Présentation de l’histoire: Ella Graham est portraitiste. Grâce à ses œuvres lumineuses et émouvantes, elle connaît un début de célébrité. Mais quand sa sœur cadette, Chloé, lui demande de peindre le portrait de son fiancé, Nate, Ella est consternée. Elle déteste Nate et se méfie de lui. Pourtant, au fil de leurs séances de pose, Ella comprend qu’il ne faut pas se fier aux apparences. 
En parallèle, Ella recueille les confidences de ses autres modèles : une veuve âgée qui porte un lourd secret depuis la guerre, une belle Française qui redoute son quarantième anniversaire et un homme politique séduisant qui a une confession à faire. C’est alors qu’un message totalement inattendu parvient à Ella : celui de son père, John, qui n’a pas donné de nouvelles depuis près de trente ans. 
Tandis que Chloé organise le mariage de ses rêves, Ella est face à un dilemme. Soit déchirer sa famille en révélant son secret ; soit laisser ce mariage la déchirer…

Mon avis : 

Tout ton portrait est le livre que je voulais le plus lire dans ceux que JC Lattès ont pu m’envoyer. Pouvoir enfin le lire me remplit de joie. Merci à JC Lattès de me l’avoir envoyé.

L’auteur, Isabel Wolff, manie un style d’écriture plutôt simple qui évite les mots compliqués et favorise des phrases courtes et moyennes. L’auteur joue sur un rythme plutôt lent avec des mots choisis avec soins. Pourtant l’ensemble reste dynamique, toutes les actions s’enchainent sans accro. Il arrive peut-être parfois qu’on trouve certains passages ou dialogues un peu gnian-gnian mais cela ne gêne pas du tout la lecture. On accroche totalement à l’histoire, bien qu’elle soit plutôt banale.

Parlons-en de l’histoire, Ella Graham est peintre spécialisé dans les portraits. Ces modèles, connus ou non, lui dévoilent souvent des secrets sur eux ou leurs familles. Un jour alors que sa sœur va bientôt se marier, celle-ci lui demande un portrait de son fiancé. Fiancé qu’Ella ne supporte pas. Entre temps, son père biologique qu’elle n’a pas vu depuis trente ans décide de reprendre contact avec elle pour lui avouer un secret de famille. Je vous vois venir avec vos grands sabots ! « Ce n’est que l’histoire banale d’une jeune femme lambda, cela manque d’originalité », figurez-vous que je me suis dit la même chose la première fois. Mais même en ayant ça en tête, j’ai adoré. C’est vrai, dit comme cela, c’est banal mais c’est justement cette banalité chez les personnages qui plait. C’est vrai qu’il n’y a pas grand-chose d’original mais je pense que « Tout ton portrait » n’est pas le genre de récit ou on recherche de l’originalité. Les personnages, bien qu’étant des humains « lambda », sont très profonds et recherché. Leurs phycologies et leurs relations les uns envers les autres sont certainement les points forts du récit. Celui-ci se place en Angleterre, à notre époque.

Un récit difficile à classer dans un genre en particulier, dont la psychologie et la relation des personnages à un énorme impact sur l’histoire. Facile à lire malgré ça, il est accessible à tous. Je le conseille à tous, quel que soit son niveau de lecture. Un très bon livre pour passer un très bon moment.

 

16/20

Accrocheur

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site