Un type bien de Dean Koontz

Un type bien

un-type-bien.jpgTitre : Un type bien

Auteur : Dean Koontz

Genre : Policier/Thriller

Citation : « - Vous ne dormez toujours pas ? s'enquit-il.

- Non je suis morte. »

Présentation de l’histoire: Après ses journées de travail, Timothy Carrier a l'habitude de venir boire une bière dans la taverne de son ami. Ce soir-la, un homme bizarre assis à coté de lui au comptoir le prend pour quelqu'un d'autre et lui remet une grande enveloppe. « Dix mille maintenant. Le reste quand elle sera éliminée. » Puis l'inconnu quitte le bar en laissant la photo d'une jolie femme qu'il faut tuer.

Time Carrier, banal citoyen, se retrouve alors au cœur d'une mystérieuse affaire; il est le seul à pouvoir sauver la vie de cette jeune femme innocente. Tim devra trouver en lui courage, endurance, empathie, toutes ces qualités qui font d'un homme ordinaire un héros.

Mon avis :

 D'après moi Dean Koontz est au Thriller ce que Stephen King est a l'Horreur, je remercie donc les éditions JC Lattès de m'avoir fait découvrir cet auteur.

 Dean Koontz manie un style d'écriture simple mais riche en images et en émotions. Si le rythme est un peu lent dans les premières pages, le dynamisme du récit nous entraine ensuite rapidement dans une course poursuite contre la mort. La tension et la peur sont présentes et se font ressentir facilement principalement à travers les phases de dialogues, l'humour et l'ironie des personnages allègent l'atmosphère pour rapidement nous replonger dans la tension constante du récit. Celui-ci est séparé en trois grande parties débutant toujours sur le proverbe « Au bon endroit au mauvais moment » proverbe qui est légèrement modifié selon ce qui ce passe dans la partie concernée. L'intrigue se met rapidement en place, au bout d’une vintaine de pages ou le lecteur fait connaissance avec le personnage principal, les questions sont posés dès les premières pages tout en gardant pourtant une grande part de mystère et d’inconnu qui nous pousse toujours à tourner la page pour connaitre la fin. L'histoire se concentre sur trois protagonistes : Tim, Lynda et Kravet. Le citoyen lambda, la victime et l'assassin dont les caractères et les sentiments évoluent au fil du tome. Il n'y a que très peu de personnages secondaire ce qui permet d'accentuer la personnalité des trois personnages principaux. Ce manque de personnage secondaire permet aussi au lecteur de ne pas étouffer sous une trop grande quantités de nom et de mieux si retrouver. On ne peut pas vraiment dire que l'idée de départ du roman est originale, après tout beaucoup d'auteurs ont eu l'occasion d'écrire des courses poursuites. Non ! L'originalité de ce livre ne vient pas de là mais plutôt de la manière dont est mené l'histoire, la tension omniprésente ou encore les personnages qui surprennent constamment par leurs caractères ou leurs décisions au fil du livre. En s’enfuyant, les deux héros parcourent une petite partie de l'un des états en moins d’une semaine. On découvre que très peu de décor, comme les bars ou les maisons des deux héros, et les paysages restent souvent plus ou moins identiques, des contrées sauvages toujours très peu habités ce qui accentue l’atmosphère de l’histoire.

Conclusion:

Je conseille ce livre a tout les fans de Dean Koontz qui passeront encore un excellent moment, comme je le conseille aux amoureux du Thriller et du Policier ainsi qu’a tout ceux qui aiment les livres a suspense en général. Dean Koontz est un auteur à ne pas manquer, à lire absolument pour passer un incroyable moment.

17/20

A dévorer sans modération.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site